Les premiers pas de bébé - Mensonges et Vérités

Les premiers pas de bébé - Mensonges et Vérités

Lorsqu'on parle du développement de nos têtes blondes et brunes, les premiers pas de bébé sont le premier sujet qui vient à l'esprit. Un jour, bébé est debout contre le canapé - peut-être entrain de glisser le long de celui-ci - et le lendemain il chancelle avec hésitation vers vos bras tendus. Puis d'un coup, le voilà partit en courant, laissant derrière lui la petite enfance. Les premiers pas de votre enfant sont son premier mouvement important vers l'indépendance.

Durant sa première année, votre bébé développe sa coordination et sa force musculaire. Il va apprendre à s'asseoir, rouler, ramper, avant de passer à la traction vers la position debout aux environs de neuf mois. Dès lors, ce n'est plus qu'une question de confiance et d'équilibre.

La plupart des bébés font leurs premiers pas quelque part entre 9 et 12 mois et marchent bien vers 14 ou 15 mois. Mais attention ! Ne vous inquiétez pas si votre enfant prend un peu plus longtemps. Certains enfants prennent simplement un peu plus leur temps, et ne marchent pas avant leur 17ème ou 18ème mois. Donc, pas d'affolement :)

Il est important de se rappeler que tous les bébés sont différents. Non seulement ils marchent à des moments différents, mais ils vont aussi aborder la marche différemment. Ainsi, certains enfants vont commencer par ramper ou marcher à quatre pattes, tandis que d'autres enfants sauteront cette phase.

Comment la marche se développe-t-elle ?

Dès sa naissance, si les jambes de votre nouveau-né ne sont pas encore assez fortes pour le soutenir, il possède déjà des réflexes qui sont des prémices de la marche. En effet, si vous le tenez debout sous les aisselles, il va étirer ses jambes vers le bas et pousser contre la surface dure avec ses pieds.

Pour savoir quand votre bébé est bientôt prêt à marcher, il existe un signe universel. Lorsque vous tenez votre enfant, faites-le pencher doucement, de sorte que sa tête penche vers le bas et s'approche du sol. Si ses mains se mettent en avant pour prévenir la chute, cela démontre clairement que votre bébé se prépare à marcher. De la même manière, la souplesse est un signe important. Un enfant très souple sera susceptible d'être un marcheur tardif en raison d'un développement plus lent de son tonus musculaire.

Aux environs de 6 mois, bébé s'amuse à jouer les ressorts lorsque vous le tenez en équilibre, debout sur vos cuisses. Rebondir sera, d'ailleurs, son activité favorite au cours des prochains mois, permettant ainsi aux muscles des jambes de continuer à se développer tandis qu'il parfait sa maîtrise du rouler, assis, et ramper.

À environ 9 mois, bébé commence à essayer de se hisser sur ses pieds, tout en se tenant aux meubles (c'est alors qu'il faut s'assurer que tout sur son passage est suffisamment solide pour le soutenir).

À 9 ou 10 mois, bébé va commencer à comprendre comment plier ses genoux et passer de la posture debout à la posture assise - ce qui est bien plus difficile qu'on peut le penser !

Après avoir maîtrisé la position debout, à environ 12 mois, il va commencer à explorer la maison, passant d'un meuble à l'autre pour se soutenir, ou même en lâchant prise sur de courtes distances.

Arrivé à ce stade du développement, bébé sera également capable de se pencher et de s'accroupir, et pourra ainsi être en mesure de rester debout tout en ramassant un jouet, par exemple.
A partir de ce moment, il pourra, la plupart du temps, marcher en vous tenant la main, mais ses premiers pas seul ne se produiront pas avant plusieurs semaines.
La plupart des enfants font ces premiers pas sur la pointe des pieds et avec leurs pieds tournés vers l'extérieur.

À 12 mois, de nombreux petits se promènent seuls - même s'ils restent chancelants. Toutefois, nous insistons encore sur ce point : cette chronologie n'est donnée qu'à titre indicative et, si votre petit(e) n'a pas encore atteint sa vitesse de croisière, ne vous alarmez pas pour autant, il lui faut simplement un peu plus de temps :)

Après ces premiers pas magiques vers l'indépendance, bébé va commencer à maîtriser les subtilités de la mobilité :

  • Deux mois après ces premiers pas (vers 14 mois selon cette chronologie), bébé peut rester debout, sans aucune aide ou soutien. Il peut s'accroupir et se relever, et entame parfois le travail sur la marche arrière.
  • A 15 mois, bébé devient un pro de la marche. Il apprécie tout particulièrement les jouets qui proposent la poussée ou la traction d'objets. La marche se fait encore avec les jambes assez éloignées et les pieds tourné vers l'extérieur. C'est tout à fait normal, cette posture l'aide, en effet, à conserver sa stabilité.
  • Vers 16 mois, bébé commence à s'intéresser aux escaliers, bien qu'il ne sera sans doute pas en mesure de les grimper seul, avant son prochain anniversaire.
  • A 18 mois, bébé est un marcheur confirmé, et commence à vouloir explorer la maison à la verticale ^^. Il peut d'ailleurs probablement monter les escaliers mais aura encore besoin d'aide pour les redescendre pendant quelques mois. Il commence à danser et à vouloir s'essayer à frapper dans le ballon.
  • À 25 ou 26 mois, les pas de bébé deviennent plus assurés et équilibrés. Ses appuis deviennent semblables à ceux des adultes, le pied s'appuyant d'abord sur le talon pour finir par les orteils. Il saute aussi de mieux en mieux, son équilibre s'améliorant.
  • A son troisième anniversaire, beaucoup des mouvements de base seront devenus une seconde nature. Il sera capable de monter et descendre les escaliers avec un pied sur chaque marche, et n'aura plus besoin de se concentrer lorsqu'il marche, reste debout, court ou saute, même si certaines actions, comme rester debout sur la pointe des pieds ou sur un pied, peuvent, quant à elles, avoir encore besoin de concentration et d'efforts.

Comment accompagner bébé pendant cet apprentissage ?

Si son apprentissage doit se faire aussi dans l'autonomie, vous pouvez aider votre bébé à comprendre comment son corps fonctionne et comment il peut l'utiliser. Par exemple, il arrive que le passage de la posture debout à la posture assise soit difficile. Ainsi, lorsque votre petit bout reste "bloqué" debout et commencer à s'énerver et à pleurer, ne le prenez pas pour le mettre assis, montrez lui plutôt de quelle manière ses genoux peuvent se plier, en appuyant légèrement à l'arrière de ceux-ci, pour qu'il puisse par la suite, expérimenter tout seul.

Vous pouvez aussi, encourager votre bébé à marcher en vous tenant debout ou à genoux devant lui et lui tendant les mains. Ou vous pourriez tenir ses deux mains et le laisser marcher vers vous. Vous pouvez aussi choisir des jouets pour tout-petits qui sont stables et ont une large base de soutien pour permettre à bébé d'avancer tout en s'appuyant dessus.

La grande majorité des pédiatres déconseille fortement l'utilisation des déambulateurs pour bébés, car ils ne favorisent pas le développement des muscles des cuisses. Il faut également éviter les chaussures à semelles dures, du moins, tant que bébé n'est pas capable de marcher aisément sur toute surface. En outre, marcher avec la sensation pieds nus (c'est à dire sans chaussures ou avec des semelles fines et souples) aide à améliorer l'équilibre et la coordination. Comme toujours, assurez-vous que votre bébé a un environnement doux et sûr, pour parfaire ses nouvelles compétences, et ne laissez jamais bébé sans surveillance.

Bébé ne marche pas, dois-je m'inquiéter ?

Quand un enfant ne marche pas arrivé à son premier anniversaire, de nombreux parents s'inquiètent et se demandent si tout va bien. Mettons les points sur les i, une bonne fois pour toutes : si dans la majeure partie des cas, il est tout a fait normal que le développement de chaque enfants soit différent, voici quelques points à prendre en compte pour se rassurer et/ou voir la situation de manière objective.

Bébé a t-il tendance à être en retard avec d'autres étapes du développement (parler, communiquer, écouter...) ? Si c'est le cas, votre enfant prend tout simplement pour apprendre et maîtriser ces nouvelles étapes, rien d'alarmant.

Les frères et sœurs ont-ils eux aussi marcher tardivement ? Et qu'en est-il de vous, parents, avez-vous marcher tard aussi ?
En effet, si ce genre de schéma de développement est récurrent dans la famille, rien d'étonnant à ce que le petit dernier fasse de même.

En règle générale, ne vous inquiétez pas, votre enfant prend simplement son temps.

Cependant, certains points doivent réveiller votre vigilance et être suivis par un pédiatre. Ainsi, si, et seulement si, votre bébé n'arrive pas à se tenir debout avec soutien, arrivé à 12 mois, s'il ne peut pas marcher à 18 mois, ou n'est pas capable de marcher régulièrement à l'âge de 2 ans, il vaut mieux consulter votre médecin.

Malgré tout, gardez à l'esprit que les bébés ont des calendriers différents, et cela vaut encore plus pour les prématurés. Il ne faut alors pas tenir compte e leur âge de naissance, mais de l'âge qu'ils auraient eu s'ils étaient nés à terme ; on parle alors d'âge corrigé.

L'ensemble des pédiatres s'accorde pour dire que, si l'enfant ne marche pas à 12 mois, mais ne montre pas de signes d'autres retards significatifs, la meilleure réaction à adopter pour les parents, est d'être patient. Toutefois, si vous notez une des situations suivantes, nous vous invitons à consulter un pédiatre :

  • Difficulté à se tenir debout car les jambes semblent trop raides et les orteils tendus
  • Votre enfant se sert exclusivement de ses bras pour se tracter vers le haut, sans prendre appui sur ses jambes
  • Bébé repose tout son poids d'un côté
  • Ses bras sont tout le temps fléchis ou au contraire, très tendus
  • Bébé continue d'avoir besoin d'une main pour se maintenir assis

Ces signes indiquent généralement un faible tonus musculaire ou un retard de développement, et ces questions peuvent presque toujours être corrigées grâce à une thérapie physique et/ou posturale, ne vous alarmez donc pas.

Beaucoup d'enfants sont physiquement prêts, mais ne montrent pas beaucoup d'initiative à entamer cette première étape ; tous ces développements étant, au fond, des pierres posées vers l'autonomie et l'indépendance, pas toujours facile à appréhender pour bébé. N'hésitez pas à encourager votre petit bout, tout en le rassurant, vous serez toujours pour le soutenir et le rattraper :)

Des pas assurés en toute sécurité

Si vous trépignez d'assister aux premiers pas de bébé, vous pouvez, en attendant, préparer le terrain pour sa sécurité. Voici quelques petits trucs et astuces, qui peuvent être utiles :)

- Enseignez à votre enfant à monter et descendre les escaliers sur le ventre ou sur les fesses, et exercez-le, sous votre supervision, sur les premières marches.

- Pour aider votre enfant à entamer sa montée sans risquer une longue chute, déplacer la barrière anti-bébé sur la troisième ou quatrième marche.

- Mettez des cloches sur les portes pour vous avertir si un petit trotteur en ouvre une, comme une porte menant sur la cour, par exemple.

- Utilisez des barrières pour clôturer les chambres sans portes, afin d'éviter à votre bambin de s'aventurer dans les zones dangereuses, telles que la cuisine.

- Placez des bandes antidérapantes sous les tapis pour les maintenir en place ou place et les empêcher de glisser.

- Si vous avez besoin de quelque chose de plus solide pour empêcher le glissement ou pour empêcher votre enfant de trébucher, essayez le ruban adhésif sur les bords.

Et les chaussures dans tout ça ?

A l'intérieur, il est toujours préférable, tant que faire se peut, de laisser votre enfant se promener pieds nus. Ses pieds pourront ainsi mieux prendre appui, en se fiant à leur sensation, et il évitera ainsi de glisser, sur le bois ou le carrelage.

A l'extérieur, par contre, il aura besoin d'une bonne paire de chaussures. Inutile de vanter encore les vertus des chaussons en cuir souple, qui, nous l'avons évoqués plusieurs fois, permettent une sensation pieds nus, beaucoup plus confortables pour bébé.
Voici donc quelques petits conseils, pour un ajustement parfait aux pieds de bébé :

- Votre enfant doit être debout lorsque vous vérifiez l'ajustement de ses chaussures. Vous devriez être en mesure d'appuyer sur toute la largeur de votre pouce entre la pointe de la chaussure et le bout de son orteil, et il devrait y avoir juste assez de place au niveau du talon pour y insérer votre auriculaire (ça tombe bien, les chaussons Papillousses taillent plutôt grand :p ).

- Laissez-le trottiner dans ses chaussures pendant cinq minutes, puis retirez les et regardez ses petits pieds. S'ils présentent de petites rougeurs ou des signes d'irritation, inutile d'insister, ces chaussures ne l'aideront pas à être à l'aise avec la marche.

- Vérifiez l'ajustement mensuellement, les petits pieds grandissent très vite à ce stade - jusqu'à 5% par jour ! - et soyez prêts à renouveler ses chaussures tous les deux à trois mois.

Nous attendons tous les premiers pas de nos petits bouts avec excitation, mais il nous faut essayer d'être patients. Chaque enfant a son propre calendrier pour atteindre cette étape.
La meilleure aide que vous puissiez lui offrir est de l'encourager, de sécuriser son environnement et... d'attendre. Bientôt, le crépitement des petits pas sur le sol envahira votre maison ;)